"Je suis désolé de le dire, mais l'écrasante majorité de gens admis dans les soins intensifs de nos hôpitaux sont ceux qui n'ont pas eu de dose de rappel", a déclaré le dirigeant conservateur en marge d'une visite dans un centre de vaccination.

"J'ai parlé à des médecins qui disent que jusqu'à 90% des personnes en soins intensifs n'ont pas eu de dose de rappel", a-t-il ajouté, renouvelant son appel à la population à recevoir une dose supplémentaire de vaccin.

"Si vous n'êtes pas vaccinés, vous avez en moyenne huit fois plus de risques de finir à l'hôpital", a souligné M. Johnson.

Confronté à une propagation fulgurante du variant Omicron, avec un record de près de 130.000 cas recensés mardi en Angleterre et au Pays de Galles, le Royaume-Uni a lancé une campagne massive de rappel vaccinal qui a déjà permis d'administrer une dose supplémentaire à presque 57% de la population âgée de plus de 12 ans.

L'objectif est d'en offrir une à toute la population adulte avant la fin de l'année.

Au 22 décembre, 8.240 personnes atteintes du Covid étaient hospitalisés dans le pays, dont 842 sous respirateur.