Le géant italien de la confiserie Ferrero a étendu jeudi soir le rappel préventif de certains chocolats Kinder aux détaillants implantés aux États-Unis en raison d'une possible contamination à la salmonelle. À quelques jours de Pâques, le fabricant italien a déjà rappelé cette semaine des chocolats Kinder commercialisés dans plusieurs pays européens (France, Belgique, Royaume-Uni, Irlande, Suède et Pays-Bas), en raison de préoccupations concernant les produits chocolatés de son usine d'Arlon, soupçonnés d'être au centre d'une épidémie de salmonellose même si aucun produit Kinder n'a été trouvé avec la bactérie.

"Il n'y a pas de cas confirmé aux États-Unis à ce jour et aucun autre produit Kinder ou Ferrero n'est concerné par ce rappel", a précisé dans un communiqué le groupe qui indique coopérer avec les autorités sanitaires américaines à propos des cas signalés en Europe. Ferrero a ajouté qu'il travaillait en étroite collaboration avec les détaillants américains pour s'assurer que les produits ne soient plus "disponibles à l'achat" et donner la priorité à la sécurité des consommateurs.

La salmonelle est un type de bactérie qui peut provoquer des symptômes tels que des diarrhées, de la fièvre et des crampes d'estomac chez l'homme. C'est l'une des infections d'origine alimentaire les plus courantes.

Au moins 105 personnes ont été infectées à ce jour en Europe et au Royaume-Uni par la bactérie après avoir consommé des produits chocolatés Ferrero. En Belgique, l'Afsca annonçait mercredi enquêter sur une vingtaine de cas possibles.