Sir Lindsay a décrit 'très inquiétantes" les informations relatives à des traces de cocaïne retrouvées dans les zones du Palais de Westminster accessible uniquement aux personnes disposant de pass parlementaires.

Dans une déclaration, il a affirmé qu'il escomptait de voir "une application pleine et entière de la loi" au sein du parlement britannique.

Par ailleurs, un autre député, a suggéré le recours à des chiens renifleurs pour détecter les substances illicites.

Un article paru dans le Sunday Times a fait état de test de détection qui ont mis au jour des traces de cocaïne dans 11 des 12 lieux testés, après des signalements d'usage de drogues par un groupe de parlementaires.

Le journal a aussi indiqué que les autorités de la Chambres des Communes ont reçu des signalements que des odeurs de cannabis pouvaient être senties dans des espaces communs.

L'article a été publié alors que le gouvernement est sur le point de lancer une nouvelle offensive contre l'abus de drogues avec une stratégie sur 10 ans.