Monde Dans un an, les Américains se rendent aux urnes. Si l'échéance semble encore lointaine, elle est toutefois déjà sur toutes les lèvres.

Dans un contexte compliqué pour le président visé par une procédure de destitution, la campagne électorale bat son plein. Du côté des démocrates, dix-sept candidats sont encore en lice pour affronter Trump. Un duel qui, s'il avait lieu aujourd'hui, serait largement remporté par les favoris de la primaire démocrate, selon un sondage réalisé pour ABC et le Washington Post

 

Comme le montre le graphique ci-dessus, Joe Biden, Elizabeth Warren, Bernie Sanie Sanders et Pete Buttigieg ont respectivement 17,15, 14 et 11% d'avance sur l'actuel président américain. Des résultats qu'il faut tout de même nuancer au vu de l'importance des "Swing States" qui avaient déjà permis à Trump de l'emporter face à Clinton. Si l'on tient compte de ces Etats, l'avance des candidats démocrates se réduit de façon drastique. Faut-il donc s'attendre à un scénario semblable à celui de 2016? À 12 mois des élections, tout peut encore changer. L'élément clé à présent est incontestablement la procédure de destitution qui a pris une nouvelle dimension dernièrement avec le vote crucial du Congrès qui a adopté une résolution donnant un cadre formel aux investigations.

"C'est inique, anticonstitutionnel et fondamentalement anti-américain", avait réagi la Maison Blanche. Les démocrates quant à eux s'étaient réjoui de pouvoir avancer dans une enquête lancée par Nancy Pelosi et de permettre aux Américains " de se faire leur propre idée sur les faits" imputés à l'homme à la tête du pays.