Les travailleurs et travailleuses des maisons de retraite britanniques qui ne veulent pas se faire vacciner contre le coronavirus doivent "s'en aller et chercher un autre emploi", a lancé samedi le ministre britannique de la Santé, Sajid Javid. Le gouvernement britannique avait précédemment décidé que l'ensemble du personnel soignant travaillant en maisons de repos devra être complètement vacciné d'ici au 11 novembre. Mais le secteur a appelé à suspendre cette mesure, arguant que la vaccination obligatoire pourrait entraîner de graves difficultés dans de nombreuses maisons de retraites qui peinent déjà à recruter suffisamment de personnel.

Dans une interview accordée à la chaîne de radio publique BBC Radio 4, le ministre Sajid Javid a refusé sans équivoque cette requête. Celui-ci estime que les personnes qui ne sont pas prêtes à se faire vacciner n'ont pas leur place dans le secteur. "Si vous ne vous faites pas vacciner, pourquoi travaillez-vous dans les soins de santé?", a-t-il questionné.

"En travaillant dans une maison de repos, vous travaillez avec les personnes les plus vulnérables de notre pays. Si vous ne prenez pas la peine de vous faire vacciner, partez et cherchez un autre emploi", a-t-il ajouté.

En novembre de l'année dernière, peu avant le lancement de la campagne de vaccination au Royaume-Uni, quatre travailleurs du secteur sur dix avaient indiqué qu'ils ne souhaitaient pas se faire vacciner contre le coronavirus. Mais entre-temps, 86 pour cent d'entre eux ont achevé leur parcours vaccinal.

L'organisation sectorielle National Care Association affirme que les maisons de repos ont besoin de plus de temps pour convaincre le personnel réticent à la vaccination. "Nous ne sommes pas contre la vaccination", a assuré la présidente Nadra Ahmed. "Mais nous manquons d'effectifs. Cette échéance ne fera qu'empirer la situation", a-t-elle souligné.