"Il semble approprié d'accorder aux fonctionnaires du gouvernement un congé d'un jour ouvrable par semaine et de leur fournir les équipements nécessaires pour qu'ils puissent se livrer à des activités agricoles dans leur jardin", a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Le cabinet ministériel avait approuvé lundi la proposition de semaine de travail de quatre jours sans réduction de salaire. Elle ne s'appliquera toutefois pas aux employés de certains départements essentiels.

Les fonctionnaires bénéficieront d'un congé payé le vendredi en plus des deux jours habituels du week-end, ce qui permettra de réduire la consommation de carburant induite par les déplacements entre le domicile et le lieu d'activité professionnelle, a ajouté le communiqué.

Le Sri Lanka traverse la pire crise économique depuis son indépendance et se trouve confronté à de graves pénuries de carburant, de nourriture et de médicaments.

Ce jour de congé supplémentaire constitue une "solution à la pénurie alimentaire à laquelle on s'attend", peut-on lire en outre dans le communiqué.

Les employés du secteur public, soit 1,5 million de personnes, souhaitant se rendre à l'étranger pour trouver du travail bénéficieront d'un congé sans solde d'une durée maximale de cinq ans, sans que leur ancienneté ou leur pension ne soient affectées, a précisé le gouvernement.

L'île de 22 millions d'habitants, voisine de l'Inde, vit depuis de nombreux mois au rythme de pannes d'électricité quotidiennes, de longues files d'attente devant les stations de carburant, des rationnements des denrées et d'une inflation record.

Le pays, qui a déjà fait défaut sur sa dette extérieure de 51 milliards de dollars, manque de devises étrangères nécessaires au financement des produits d'importation essentiels.

La semaine dernière, les Nations unies ont prévenu que cette crise sans précédent menaçait de se transformer en grave crise humanitaire.

Les Nations unies au Sri Lanka, avec des ONG partenaires, ont lancé un plan de 47 millions de dollars pour venir en aide à 1,7 million de personnes.