Monde La LRBPO dénonce les particuliers qui soignent des animaux sauvages sans en avoir les compétences.

Trop c’est trop ! Les soigneurs de la Ligue royale pour la protection des oiseaux, qui détient le seul refuge pour animaux sauvages de la région bruxelloise, en ont marre de devoir réparer les erreurs des soigneurs animaliers du dimanche.

"La semaine passée, un particulier nous a amené une pipistrelle en mauvais état, explique Nadège Pineau, soigneuse au refuge. Voyant qu’elle mesurait moins de trois centimètres, il a cru qu’il s’agissait d’un bébé et a voulu lui donner du lait de vache. La pauvre chauve-souris en est morte. Il faut savoir que le lait de vache est mortel pour la plupart des mammifères sauvages. Leur système digestif n’est pas capable de le digérer. Et les pipistrelles mesurent entre deux et trois centimètres quand elles sont adultes. Il ne s’agissait donc pas non plus d’un jeune individu."

(..)