Selon le président, tous les enseignants devraient recevoir leur première injection ce mois-ci. Il a toutefois prévenu que la pandémie pourrait s'aggraver en raison de nouvelles variantes du virus. "Ce n'est pas le moment de se relâcher. Ce n'est pas encore fini", a-t-il mis en garde.

Joe Biden a appelé les gens à (continuer à) porter un masque buccal, alors que pendant ce temps, dans des États comme le Texas, des assouplissements sont mis en place.

Il a exprimé l'espoir que la situation revienne à la normale à la même époque l'année prochaine et a appelé le Parlement à approuver son plan de sauvetage économique de près de 2.000 milliards de dollars.