Monde

Le directeur général de l'opérateur public Swisscom, l'Allemand Carsten Schloter, s'est suicidé, selon un communiqué du groupe de télécoms publié mardi.

Le corps de Carsten Schloter, né en 1963, a été retrouvé "ce matin à son domicile, et la police penche pour un suicide", a indiqué Swisscom, en ajoutant "porter le deuil de son CEO". La direction de l'entreprise va être assurée par intérim par Urs Schaeppi, son suppléant, responsable de Swisscom Suisse.

"Le conseil d'administration, la direction et les employés du groupe sont profondément affligés. Nous présentons à la famille et aux proches nos plus sincères condoléances", a déclaré Hansueli Loosli, le président du conseil d'administration. 

Carsten Schloter avait rejoint l'entreprise en 2000 et pris dans un premier temps la direction de Swisscom Mobile. Il avait ensuite été nommé directeur général de Swisscom en 2006. Sous sa houlette, l'opérateur historique de télécoms en Suisse avait notamment procédé au rachat du groupe italien Fastweb pour 4,6 milliards d'euros.

Sur le sol helvétique, il avait contribué à moderniser et à diversifier les activités du groupe pour faire face à l'érosion de la téléphonie traditionnelle. Sa stratégie a notamment rencontré un vif succès dans le domaine de la télévision numérique. 

Diplômé en économie d'entreprise, Carsten Schloter avait commencé sa carrière chez Mercedes-Benz France SA, avant de rejoindre le secteur des télécoms, intégrant en 1992 l'équipe de direction de debitel France SA. 

Il vivait séparé de sa femme. Le couple avait trois enfants.