Monde Les propos de Maxime Nicolle ont indigné de nombreuses personnes outre-Quiévrain.

Maxime Nicolle est un "gilet jaune" très médiatique et qui s'est déjà longuement exprimé depuis le début du mouvement. Dans une interview accordée à Konbini, le "gilet jaune" surnommé Fly Rider a suscité la polémique. Pour cause, il a simplement remis en question les attentats terroristes de Strasbourg et de Nice.

"C'est une fusillade toujours pas revendiquée comme un attentat", a affirmé Maxime Nicolle à Hugo Clément. Ce dernier l'a directement contredit en lui rétorquant que l'attentat avait bel et bien été revendiqué. "Alors pourquoi Castaner (ndlr: Ministre français de l'Intérieur) a dit que c'était de la récupération? Cela a été revendiqué mais pas authentifié."

La suite est encore plus ubuesque. Il minimise le fait que Cherif Chekatt ait fait allégeance à l'EI. "Oui, mais n'importe qui peut revendiquer quoi que ce soit, il n'y a pas de vidéo." Ce à quoi Hugo Clément répond qu'il existe bien une vidéo qui est entre les mains de la police. "Il a dit quoi? J'aimerais bien voir les sources. (...) Si le fait de ne pas avoir de preuves ne me donne pas confiance, si c'est cela être complotiste, alors oui je suis complotiste car je n'ai aucune confiance en ce que je ne vois pas. Dans ce dossier, vous me dites qu'il y a une vidéo, je vous dis elle est où cette vidéo? Vous me dites qu'on ne peut pas la voir, eh bien je ne vous crois pas."

La suite de l'interview dérive sur l'attentat de Nice. En juillet 2016, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait commis une attaque terroriste au camion-bélier sur la promenade des Anglais, causant la mort de 86 personnes. Là encore, Maxime Nicolle remet en cause la version officielle. "Nice, c'est une tuerie de masse. 'Attentat' ça veut dire porter atteinte à la personne. Alors dans ce sens-là oui, c'est un 'attentat'. Mais 'attentat terroriste', il n'y a rien qui le justifie. C'est un attentat, mais pas forcément terroriste"

La vidéo de son interview a déjà été vue des milliers de fois et le "gilet jaune" s'est pris une volée de critiques sur les réseaux sociaux.