Le gouvernement américain a accordé un délai supplémentaire de 15 jours au propriétaire chinois de l'application de vidéos légères TikTok pour restructurer ses activités aux Etats-Unis, repoussant la menace d'interdiction sur le sol américain.

Selon un document judiciaire rendu public vendredi, ByteDance, la maison mère de TikTok, a désormais jusqu'au 27 novembre pour parvenir à un accord de vente de ses actifs avec des entreprises américaines et dissiper les accusations d'espionnage au profit de la Chine formulées par l'administration Trump.