Selon un sondage Ifop-Fiducial pour Le Figaro et LCI, le président des Hauts-de-France arriverait en tête du premier tour des élections régionales. Xavier Bertrand totaliserait près de 35% des intentions de vote en sa faveur, suivi de près par Sébastien Chenu, le candidat du Rassemblement national, avec 32%.

"Xavier Bertrand fait le plein à droite et bénéficie d’un électorat attrape-tout", a déclaré au Figaro Frédéric Dabi, directeur général de l’Ifop. Selon lui, sa candidature à l'élection présidentielle française pourrait même jouer en sa faveur.

"Le vote Bertrand et le vote Chenu sont antagonistes et se superposent parfaitement", explique Frédéric Dabi. C'est du côté du vote des salariés que tout pourrait bien se jouer lors des Régionales.

La gauche et la majorité présidentielle à la traîne

En troisième position, loin derrière, on retrouve la candidate Karima Delli qui enregistre 20% des intentions de vote. Un score faible pour une liste rassemblant le PS, les Verts, la France insoumise, le mouvement Génération.s et des communistes. "L’union arithmétique ne crée pas de dynamique", note Frédéric Dabi.

La liste de la majorité présidentielle, emmenée par Laurent Pietraszewski, ne réunit quant à elle que 10% des intentions de vote, malgré l'entrée dans la campagne d'Éric Dupond-Moretti et de quatre autres ministres. LREM se retrouve donc à la limite de la qualification pour le second tour.

Les élections régionales dans les Hauts-de-France représentent un fort enjeu politique, puisqu'elles conditionneront l'entrée de Xavier Bertrand dans l'élection présidentielle face à Emmanuel Macron.