Joe Biden et Vladimir Poutine se sont serré la main mercredi au début de leur premier sommet à Genève, qui doit apaiser les tensions entre les deux pays et peut-être dégager quelques rares terrains d'entente.

Fidèle à sa personnalité, le président américain s'est tourné le premier vers son homologue russe et lui a tendu la main. Vladimir Poutine l'a serrée, avant que les deux hommes ne rentrent dans la belle bâtisse du XVIIIème siècle qui va accueillir leurs discussions.

"J'espère que notre réunion sera productive", a dit le président russe, en remerciant Joe Biden d'avoir pris l'initiative de la rencontre.

Homme de contact, Joe Biden a souligné qu'"il est toujours mieux de se rencontrer en tête-à-tête".

Les deux hommes étaient arrivés à quelques minutes d'intervalle, accueillis par le président suisse Guy Parmelin qui leur a souhaité bonne chance.