Les sirènes du pays ont retenti à 10 heures pendant deux minutes tandis que le trafic automobile s'arrêtait, tout comme les passants. Les élèves des écoles et universités ont également respecté ces deux minutes de recueillement. Ce 28 avril est la date retenue par l'État d'Israël pour la commémoration en mémoire des victimes de la Shoah et des héros de la Résistance juive pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une cérémonie commémorative a ensuite débuté au mémorial de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem à laquelle plusieurs personnalités politiques, dont Bärbel Bas, la présidente du Bundestag allemand, ont pris part.

L'Allemande a également allumé une bougie à la Knesset, le parlement israélien, en souvenir d'Irma Nathan, déportée de sa ville natale de Duisbourg, il y a 80 ans. Cette dernière avait été assassinée par les nazis en 1942, tout comme son mari et ses deux enfants.

"Les leçons de l'Holocauste exigent de nous de ne jamais tolérer l'émergence et la diffusion de l'antisémitisme", a écrit la présidente de la chambre basse du Parlement allemand, dans le livre d'or de la Knesset.

Près de 161.400 survivants de l'holocauste vivent encore en Israël, selon les données des autorités. Leur moyenne d'âge est de 85 ans. Plus de 1.000 d'entre eux ont plus de cent ans.

Plus de six millions de Juifs ont été assassinés par le régime nazi durant la deuxième guerre mondiale.