"Le président Trump a réaffirmé que les Etats-Unis étaient prêts et disposés à continuer à fournir une assistance au peuple du Liban", a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

M. Trump "s'est accordé avec les autres dirigeants sur la nécessité de coordonner étroitement la réponse internationale", a précisé l'exécutif américain. Il a aussi "exhorté le gouvernement libanais à mener une enquête complète et transparente, pour laquelle les Etats-Unis sont prêts à apporter leur aide".

M. Trump a appelé au calme au Liban tout en reconnaissant la "légitimité des appels des manifestants pacifiques à la transparence, aux réformes et à la prise de responsabilités", a conclu l'exécutif américain.

Par ailleurs, les pays réunis en visioconférence dimanche pour fournir une assistance d'urgence au Liban après l'explosion qui a ravagé Beyrouth ont annoncé que cette aide serait versée "directement" à la population et dans "la transparence". "Les participants ont convenu que leur assistance devrait (...) être bien coordonnée sous l'égide des Nations unies et fournie directement à la population libanaise, avec le maximum d'efficacité et de transparence", ont déclaré les représentants d'une trentaine de pays, dont Donald Trump et Emmanuel Macron, dans un communiqué à l'issue de la réunion.

Au moment où la colère gronde dans le pays face à une classe dirigeante discréditée, le président français Emmanuel Macron avait déjà appelé jeudi à une enquête internationale, une idée rejetée depuis par son homologue libanais Michel Aoun.