Une vidéo diffusée sur Twitter par la Société Radio-Canada (SRC) montre plusieurs leaders mondiaux s'amuser de l'attitude du président Donald Trump en marge du sommet des pays de l'OTAN ces 3 et 4 décembre à Londres.

Sur les images, on peut ainsi voir Boris Johnson, Premier ministre du Royaume-Uni, Justin Trudeau, Premier ministre canadien et Emmanuel Macron, président français, se moquer de Donald Trump en son absence durant une réception tenue hier soir à Buckingham Palace.

Sans le nommer explicitement, Justin Trudeau parle ainsi d'un "retard de 40 minutes causé par une conférence de presse" en marge du sommet. "Son équipe était complètement bouche bée", enchérit-il, ce qui semble beaucoup amuser Boris Johnson et Emmanuel Macron.

État de mort cérébrale

Il y a plusieurs semaines de cela, le président français avait critiqué l'OTAN, qualifiant l'organisation d'être en état de "mort cérébrale" suite à l'offensive lancée, sans concertation avec les autres membres, par la Turquie dans le nord-est de la Syrie mais avec l'aval des États-Unis.

Ces propos avaient particulièrement déplu à certains de ses pairs, notamment à la chancelière allemande Angela Merkel pour laquelle "L’OTAN reste vitale pour notre sécurité" et à Donald Trump qui a tenu un point presse hier matin, avant le début du sommet, auquel fait référence Justin Trudeau dans la vidéo. Durant celui-ci, il a exprimé toute sa surprise concernant cette déclaration "dangereuse" d'Emmanuel Macron: "Vous ne pouvez pas faire des déclarations comme cela à propos de l'OTAN. C'est très irrespectueux", a-t-il dénoncé.

Trump le tacle à son tour

Le président américain Donald Trump a déploré mercredi "l'hypocrisie" du Premier ministre canadien Justin Trudeau après ses moqueries capturées par une caméra lors du sommet de l'Otan et laissé entendre qu'il pourrait repartir sans tenir de conférence de presse finale comme prévu.


"Il est hypocrite. C'est un type bien... mais c'est comme ça", a-t-il déclaré au cours d'un point de presse lors de sa rencontre avec la chancelière Angela Merkel en marge de la session de travail du sommet du 70e anniversaire de l'Otan à Watford, près de Londres. "Je pense que nous allons repartir directement (...) je pense que j'ai donné suffisamment de conférences de presse", a-t-il ajouté.