Donald Trump a annoncé être positif au coronavirus ce vendredi 2 octobre et a été admis le lendemain dans un hôpital militaire, tout en assurant, dans un bref message vidéo, aller "très bien".

Trump n'est pas le seul à avoir contracté le virus. Depuis plusieurs jours, les annonces de tests positifs se succèdent dans l'entourage du 45ème président des Etats-Unis. Quand ont donc eu lieu toutes ces contaminations ? Peut-être le 26 septembre dernier.

Ce jour là, le Président a organisé dans les jardins de la Maison Blanche une cérémonie pour la nomination d'Amy Coney Barrett à la Cour suprême en remplacement de Ruth Bader Ginsburg, décédée quelques jours plus tôt. Pour le moment, sept personnes ayant participé à cette cérémonie officielle ont été testées positives au nouveau coronavirus dont Melania et Donald Trump, les sénateurs Mike Lee et Thom Tillis, et Kellyanne Conway (ancienne conseillère du président). L'époux de cette dernière, visiblement en colère, a pointé du doigt la cérémonie du 26 septembre.


Comme le montre Politico, média fondé en 2007 et basé à Washington, certaines personnes positives au coronavirus étaient assises les unes à côté des autres durant la cérémonie du 26 septembre. Peu portent le masque et aucune distance de sécurité n'est respectée.


De nombreuses vidéos et photos montrent les invités collés, peu de masques, des embrassades et des accolades.

© REPORTERS

Cette cérémonie aurait-elle transformé la Maison Blanche en véritable cluster ?

Hope Hicks, proche conseillère du président, était une des premières à déclarer avoir des symptômes, et puis être positive au virus. Elle n'était pourtant pas présente lors de l'événement à Rose Gardens.

Ronna McDaniel, présidente du Republican National Committee, a vu le président vendredi dernier. Elle avait également de légers symptômes et un test a confirmé qu'elle était contaminée.

De nombreux employés de la présidence vont donc devoir se faire tester. La salle de presse est également une zone à éviter. The Whashingon Post indique sur son site qu'au moins trois journalistes qui ont couvert les déplacements de Donald Trump, dont cette cérémonie, sont positifs.

© AFP