L’élection américaine constitue, tous les quatre ans, l’événement planétaire d’un jour le plus suivi au monde, avec plusieurs milliards de suiveurs dans toute la planète. Voici les dix chiffres clefs de l’édition 2020.

4

En 2019, un chercheur de l’UCLouvain avait analysé 171 millions de tweets concernant l’élection américaine de 2016. Il avait conclu que 7,5 millions d’entre eux (4,3 %) relayaient des fake news. L’élection de mardi devrait exploser ce chiffre.

6,6

Au total, les campagnes de Trump et Biden ont nécessité un investissement de près de 6,6 milliards de dollars, selon le Center for Responsive Politics. Une somme à laquelle il faut ajouter les 7 milliards de dollars investis pour les élections législatives. Les 14 milliards de dollars cumulés constituent un record.

10

C’est le nombre d’États-clefs qui permettront de faire pencher l’élection en faveur de l’un ou l’autre candidat. Parmi eux, les fameux swing states qui changent de couleur d’élection en élection mais également des États traditionnellement républicains ou démocrates et qui pourraient passer de l’autre côté. Comme le Texas qui pourrait passer démocrate ce mardi.

15

Selon le Washington Post, Donald Trump a produit près de 15 mensonges par jour depuis son élection. Dont 20 % sur son compte Twitter.

74

Biden et Trump seraient les plus vieux présidents élus ou réélus avec des âges respectifs de 77 et 74 ans.

93

Dimanche soir, près de 93 millions d’Américains avaient déjà participé à l’élection grâce au système de vote anticipé.

230

Au total, 230 millions d’Américains auront la possibilité de voter ce mardi. Le vote n’étant pas obligatoire aux États-Unis, le taux de participation n’est que rarement élevé. Lors des élections de 2016, seuls 55,7 % des électeurs avaient voté.

270

Les Américains ne votent en réalité pas directement pour le président, mais désignent des grands électeurs. Lesquels sont alors chargés de désigner le président. Pour s’assurer la victoire finale, le futur président aura donc besoin de 270 des 538 électeurs. Les grands États, fournissant le plus grand nombre de grands électeurs, sont donc aussi les plus recherchés par les candidats à la présidence.

537

En 2000, George Bush fils remportait la Floride par 537 voix d’avance face à Al Gore. Ce qui avait permis à George W Bush d’emporter les 29 grands électeurs et de devancer Al Gore de 5 grands électeurs au décompte final. Georges Bush devenait président malgré plus de 500 000 voix de retard sur Al Gore.

1225

Au total, pas moins de 1 225 Américains se sont portés candidats à cette élection. Mais deux d’entre eux devraient monopoliser plus de 97 % des suffrages : Donald Trump et Joe Biden.