"Je ne pense pas qu’un pénis, un vagin, un sein ou un téton doit donc être vu comme quelque chose de provocateur, déclarait Marisa Papen à La DH voici quelques mois. C’est ce qui donne la vie!" Le ministère public d’Istanbul a pourtant émis un mandat d’arrêt à l’encontre du mannequin belge. Connue pour avoir posé nue en divers endroits comme au Vatican ou devant le Mur des Lamentations à Jérusalem, c’est cette fois un cliché de 2018 qui est en cause. 

La jeune femme de 28 ans s’était rendue à la basilique Sainte-Sophie en Turquie pour se faire photographier nue coiffée d’une burqa dans l’ancienne mosquée. Elle risque jusqu’à trois ans de prison. "Rien ne peut m’arrêter et je n’ai pas peur de mourir", nous confiait celle qui veut briser les tabous en utilisant son corps et défier les religions "créées pour contrôler les gens".