Selon le Daily Mail, ses tweets étaient signalés dès le mois de mai comme comportant des "revendications contestées sur le coronavirus".

Plus tôt cette semaine, la virologue avait participé au talk-show américain de Tucker Carlson sur Fox News. Pendant son interview, elle avait déclaré que le Covid-19 avait été "fabriqué par l'homme" et qu'il "ne venait pas de la nature", avant d'ajouter "avoir des preuves" qui montrent ce qui a été fait, et comment.


Publié sur les réseaux sociaux, l'extrait de l'interview a été accompagnée d'un avertissement sur Facebook, signalant qu'il s'agit d'une fake news. L'animateur Tucker Carlson, adepte des théories du complot et soutien de Donald Trump, dénonce une tentative de censure de la part de Facebook.

Un rapport qui ne vaut rien

Plus tôt dans la semaine, la virologue avait publié un rapport qui permet, selon elle, de confirmer sa théorie quant à la création du virus. Le rapport affirme que le virus a été construit en fusionnant le matériel génétique de deux coronavirus de chauve-souris. 

Nombreux sont les scientifiques à avoir souligné que, puisqu'il n'avait pas été pas été vérifié et approuvé par d'autres scientifiques, ni publié dans une revue scientifique, il était infondé et aucune crédibilité ne pouvait lui être accordée. 

Le rapport a été produit par une organisation lié à Steve Bannon, l'ancien conseiller de Trump récemment condamné pour fraude.