En 2002, Bruce Roberts, un habitant de Sydney en Australie, a tué un cambrioleur. Souffrant du syndrome d’accumulation compulsive, l'Australien a conservé le cadavre chez lui durant toutes ces années. Lors des faits, le cambrioleur était âgé de 39 ans et venait de sortir de prison pour une affaire de trafic de stupéfiants. Pour éviter d'être incommodé par la putréfaction du corps de sa victime, Bruce Roberts a utilisé plus de 70 bombes de déodorant pour masquer l’odeur du cadavre.

Selon ABC, il ne sortait que très peu de son domicile, le corps du cambrioleur a donc été découvert une fois que Buce lui-même est décédé. En 2017, les secours l'ont découvert à son domicile, alerté par les voisins en raison d'une accumulation de courriers. Il serait mort de cause naturelle. En raison de son trouble, sa maison était remplie d'objets en tout genre, si bien que ce n'est qu'un an plus tard que le cadavre vieux de 15 ans a été découvert par une entreprise de nettoyage. Une vingtaine d’armes à feu ont aussi été découvertes sur place, on ne sait toujours pas laquelle a servi à tuer le cambrioleur. Face à ces découvertes, la famille de Bruce Roberts l'a décrit comme "quelqu'un de très solitaire et de socialement dérangé".