Un bébé prématuré présentant une alcoolémie de plus de 3,2 pour mille est né deux semaines avant Noël dans un hôpital près de la capitale polonaise Varsovie. 

Il est finalement décédé. La mère de l'enfant, qui a admis avoir souvent bu durant sa grossesse, a été temporairement interpellée avant d'être libérée, ont indiqué des sources judiciaires à l'agence de presse allemande DPA. La mère de 42 ans s'est présentée le 23 décembre à l'hôpital de Nowy Dwor Mazowiecki, une ville située au nord de Varsovie, car elle avait des contractions. Enceinte de 28 semaines, elle y a accouché d'un bébé prématuré de 1,3 kilo qui a été emmené dans une section spécialisée de l'établissement hospitalier.

Les médecins ont examiné le bébé et identifié de graves anomalies génétiques. Ce dernier est décédé quelques semaines plus tard. Selon des sources judiciaires, l'autopsie doit préciser si la mort du nourrisson a été causée par les défauts génétiques ou par une intoxication à l'alcool.

La police polonaise a interrogé la mère et celle-ci a reconnu qu'elle était saoule au moment de ses contractions.