Les garde-côtes ont pu sauver un membre d'équipage philippin, mais les 42 autres - 38 Philippins, deux Australiens et deux Néo-Zélandais - sont toujours portés disparus, a rapporté jeudi par l'agence Kyodo. Les gardes-côtes japonais ont reçu un signal de détresse du cargo mercredi vers 1h45 du matin (mardi 18h45, heure belge). Le navire de 11.947 tonnes était alors situé à 185 kilomètres à l'ouest de l'île d'Amami Oshima.

Les opérations de sauvetage ont été difficiles en raison des fortes précipitations et des vents violents provoqués par le typhon Maysak.

Un membre d'équipage a été retrouvé en mer de Chine orientale. Ses jours ne sont pas en danger, selon l'agence de presse.