Merelize Van Der Merwe, 32 ans, s'est vantée de la façon dont son "merveilleux" mari a dépensé 1 500 livres pour réaliser son rêve d'enfant dans un parc de jeux dimanche dernier. La photo qu'elle a fièrement publiée sur sa page Facebook a provoqué l'indignation des militants des droits des animaux.

Celle-ci s'est défendue en affirmant que tuer les girafes vieillissantes aidait à sauver les espèces menacées en Afrique du Sud, une affirmation rejetée par les défenseurs de l'environnement.

Elle a également ajouté que son meurtre "avait créé du travail pour 11 personnes ce jour-là" et "beaucoup de viande pour les habitants".

Cette propriétaire d'une ferme d'agrumes dans la province du Limpopo, au nord de l'Afrique du Sud a commencé à chasser à cinq ans et a tué jusqu'à 500 animaux, dont des lions, des léopards et des éléphants.

Elle dit avoir été menacée de mort depuis la publication de cette photo.