Voici toutes les réactions au décès du prix Nobel de la paix et ancien président israélien Shimon Peres, mort dans la nuit de mardi à mercredi.

Le Premier ministre israélien exprime sa "profonde tristesse"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son épouse ont exprimé leur "profonde tristesse personnelle" à l'annonce du décès de Shimon Peres, a indiqué mercredi la radio israélienne.

Arye Deri, ministre de l'Intérieur et leader du parti ultra-orthodoxe Shas, a fait ses adieux à Shimon Peres, le qualifiant d'ami véritable. "Peres était l'un de mes véritables amis, je l'aimais beaucoup. Je me souviendrai toujours de sa sagesse, de ses qualités de visionnaire et du profond respect avec lequel il traitait chaque personne". Arye Deria a également évoqué "la grande contribution de M. Peres à la sécurité d'Israël", notamment "l'installation d'équipements nucléaires à Dimona".


Charles Michel: "Un grand homme politique et un artisan de la paix nous a quittés"

Le Premier ministre belge Charles Michel a présenté "ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Shimon Peres ainsi qu'au peuple israélien", mercredi dans un communiqué.

"C'est un grand homme politique et un véritable artisan de la paix qui nous a quittés. Tout au long de sa vie, Shimon Peres s'est efforcé de mener des politiques pacifiques et de cohabitation dans l'une des régions les plus troublées du monde. Son parcours politique est incontestablement une source d'inspiration. A la fois par sa longévité, mais aussi par sa détermination à faire coexister Palestiniens et Israéliens pacifiquement", indique le communiqué du Premier ministre.


Hollande salue en Shimon Peres un des "plus ardents défenseurs de la paix"

Le président français François Hollande a rendu hommage à l'ancien président israélien, un des "plus ardents défenseurs de la paix" et "un ami fidèle" de la France.

"Shimon Peres appartient désormais à l'Histoire, qui a été la compagne de sa longue vie", a écrit M. Hollande dans un communiqué après la mort, à 93 ans, du prix Nobel de la paix.

"Avec la disparition de Shimon Peres, Israël perd un de ses hommes d'Etat les plus illustres, la paix un de ses plus ardents défenseurs et la France un ami fidèle", a écrit M. Hollande, qui avait eu un dernier entretien avec l'ancien président israélien le 25 mars. "J'ai pu mesurer (...) que sa force de conviction était intacte."

"Membre de nombreux gouvernements, Premier ministre à plusieurs reprises, enfin Président de 2007 à 2014, Shimon Peres était Israël aux yeux du monde", a estimé le chef d'Etat français.


Obama: Shimon Peres n'a jamais cessé de croire en la paix

Le président américain Barack Obama a salué la mémoire de Shimon Peres, soulignant qu'il n'avait jamais cessé de croire en la possibilité de la paix.

"Ce soir, Michelle et moi nous joignons à tous ceux qui, en Israël, aux Etats-Unis et dans le monde entier, rendent hommage à la vie extraordinaire de notre cher ami Shimon Peres, un père fondateur de l'Etat d'Israël et un homme d'Etat dont l'engagement pour la sécurité et la recherche de la paix était fondé sur son inébranlable force morale et sur son indéfectible optimisme", a déclaré M. Obama dans un communiqué.

"Il y a peu de personnes avec lesquelles nous partageons ce monde et qui changent le cours de l'histoire humaine (...). Mon ami Shimon était une de ces personnes", a écrit le président américain dans son hommage à la mémoire du prix Nobel de la Paix.

"Peut-être parce qu'il avait vu Israël surmonter d'immenses dangers, Shimon n'a jamais renoncé à la possibilité de la paix entre les Israéliens, les Palestiniens et les voisins d'Israël, pas même après la nuit tragique où Yitzhak Rabin a été emporté à Tel-Aviv", a ajouté M. Obama, évoquant l'assassinat du Premier ministre Rabin en novembre 1995.


Bill Clinton: "Un génie au grand coeur"

Pour sa part, Bill Clinton a présenté ses condoléances en évoquant la perte d'un "génie au grand coeur".

M. Clinton, qui supervisa la signature à Washington des accords d'Oslo entre Israéliens et Palestiniens, a salué dans un communiqué "un fervent avocat de la paix, de la réconciliation et d'un avenir dans lequel tous les enfants d'Abraham construiraient un meilleur lendemain".


Le président allemand salue son engagement pour "la paix"

Le président allemand Joachim Gauck a salué mercredi la mémoire de l'ancien président israélien Shimon Peres, rappelant sa "volonté forte" pour "faire avancer le processus de paix avec les Palestiniens".

"Je voudrais vous exprimer ainsi qu'au peuple israélien (...) mes profondes condoléances", écrit le président allemand dans une lettre adressée à son homologue israélien Reuven Rivlin.

"Shimon Peres a marqué Israël comme aucun autre politique. Il a servi son pays dans différentes fonctions - avec des principes solides lorsqu'il s'agissait de la sécurité d'Israël, et une volonté forte lorsqu'il s'agissait de faire avancer le processus de paix avec les Palestiniens", poursuit M. Gauck dans sa missive.

"En dépit des atrocités perpétrées (par les nazis) contre sa famille pendant l'Holocauste, Shimon Peres a tendu la main" aux Allemands, a poursuivi M. Gauck. "Pour cette attitude, nous lui sommes très reconnaissants", a-t-il écrit.

"Sa vie au service de la paix et de la réconciliation peut être un exemple pour les jeunes", a encore ajouté M. Gauck.