Monde

Un F-16 belge s'est crashé en France, dans le Morbihan. Il effectuait un exercice de navigation au départ de la base aérienne de Florennes, à côté de Namur.

Les deux pilotes sont en vie, mais "légèrement blessés", indique la Défense. Ils ont pu faire usage de leur siège éjectable. L'un des deux militaires s'est toutefois trouvé bloqué sur une ligne à haute tension (250.000 volts), pendant plus de deux heures, avant d'en être décroché par les pompiers aux alentours de 13h.

Peu avant 15h, le patron de la Composante Air de la Défense, Frederik Vansina, a fait le point sur ce crash. Il a indiqué que les deux pilotes sont en bonne santé. Ils ont été emmenés à l'hôpital pour quelques examens. Ils devraient être de retour chez eux rapidement.

Le général Vansina a eu l'un des pilotes au téléphone. Il y aurait eu un problème moteur. Mais cela devra être confirmé par l'enquête.

"Un avion pas armé"

"Cet avion qui avait décollé de Florennes se rendait à la base aéronautique navale de Lann-Bihoué (Morbihan). Il n'était pas armé et son chargement est en cours d'expertise", indique la préfecture.

Le préfet du Morbihan a déclenché le centre opérationnel départemental (COD) ou "Cellule de crise" à 11h15. Un périmètre de sécurité de 500 mètres a été mis en place autour du site du crash et la gendarmerie est sur les lieux pour sécuriser la zone. Quarante sapeurs-pompiers et 20 engins de secours ont été mobilisés.

© IPM

"L'aile de l'avion a arraché une partie de la toiture"

Lors du crash, l'avion a touché une habitation, sans faire de victime. Sur le site du Télégramme, un habitant témoigne: "Mon épouse se trouvait dans la maison et a entendu une énorme explosion. Elle est sortie et a vu l'avion en feu. " Elle est saine et sauve et les habitants du quartier ont été évacuésL’aile de l’avion a arraché une partie de la toiture sur la façade nord de notre maison. Les dégâts sont impressionnants : les arbres et le cabanon étaient en feu quand mon épouse a été évacuée", ajoute-t-il.

© Facebook Cindy Le Gloanic