Après les yachts de riches oligarques russes, c'est au tour de la villa de Katerian Tikhonova d'être confisquée. Mais rien d'officiel cette fois. Pierre Afner, un militant et activiste français, s'est introduit dans la luxueuse bâtisse et en a changé les serrures. Il a depuis assuré que les Ukrainiens étaient les bienvenus pour venir s'installer dans l'une des huit chambres de la villa, selon le média Insider.

Le Français aurait également mis la main sur des documents au nom des anciens propriétaires de la villa. L'achat immobilier avait été révélé en 1996 par le politicien Belyaev. Celui-ci assurait que l'achat avait été effectué grâce à de l'argent volé, ce que niait Poutine à l'époque.

Deux autres villas, également situées à Biarritz, seraient liées à Poutine.