Il est le premier gouverneur républicain à annoncer publiquement son soutien au rival du président républicain Donald Trump, signalent les médias américains. Le locataire de la Maison Blanche "a eu quatre ans pour unifier ce pays et a échoué", rapporte notamment l'agence de presse financière Bloomberg. Cela fait des mois que Phil Scott disait qu'il ne voterait pas pour Donald Trump mais il n'avait pas précisé à qui il donnerait son vote.

D'autres républicains éminents, dont le sénateur Mitt Romney et le gouverneur Larry Hogan, ont annoncé précédemment qu'ils ne voteraient pas non plus pour l'actuel président. Le premier n'a pas dit pour qui il a voté tandis que le second a déclaré qu'il avait rempli son vote avec le nom de l'ancien président Ronald Reagan.