"L'hélicoptère Mi-24 a essuyé des tirs venant du sol d'un système portatif de défense aérienne", a indiqué le ministère dans un communiqué.

"Deux membres de l'équipage sont morts, et un autre a été évacué avec des blessures de gravité moyenne", a-t-il ajouté.

L'appareil a été touché vers 18H30 locales (14H30 GMT) alors qu'il accompagnait une colonne de véhicules d'une base militaire russe en Arménie, selon le ministère.

L'hélicoptère survolait les alentours du village arménien de Eraskh, voisin du Nakhitchevan, un territoire azerbaïdjanais autonome séparé du reste de l'Azerbaïdjan par le territoire de l'Arménie.

Les autorités d'Azerbaïdjan ont réagi quelques minutes plus tard, reconnaissant avoir abattu l'hélicoptère russe et présentant leurs excuses.

Une zone de tensions

Séparatistes arméniens et forces azerbaïdjanaises combattent depuis la fin septembre pour le contrôle du Nagorny Karabakh, région séparatiste soutenue par l'Arménie et qui échappe au contrôle de l'Azerbaïdjan depuis les années 1990.

Ni Moscou ni Erevan n'ont établi dans l'immédiat de lien entre ces affrontements et le tir contre l'hélicoptère.

La Russie, allié militaire de l'Arménie, a aussi de bonnes relations avec l'Azerbaïdjan.

Elle a laissé entendre par le passé qu'elle interviendrait dans le conflit du Karabakh que si celui-ci sortait des limites de la région, tout en appelant de manière répétée à un cessez-le-feu.