C'est un dossier pour le moins inhabituel auquel la police canadienne est actuellement confrontée. Les forces de l'ordre locales sont en effet à la recherche d'un individu qui aurait agressé une infirmière... parce qu'elle aurait administré un vaccin contre le Covid-19 à sa femme sans son consentement.

Les faits se sont déroulés lundi matin, vers 9h15, dans une pharmacie de Sherbrooke, une ville du sud du Québec. L'homme serait entré en trombe dans l'établissement, avant de s'en prendre à une infirmière d'une quarantaine d'années. Le suspect l'a alors frappée au visage à plusieurs reprises, la faisant tomber au sol.

"Dès le début, le suspect était très en colère, très agressif, il a demandé à l'infirmière pourquoi elle avait vacciné sa femme sans son approbation (du mari, ndlr)", explique le porte-parole de la police de Sherbrooke, Martin Carrier, à CNN. "L'infirmière n'a pas eu le temps de se défendre ou de s'expliquer. Elle est tombée au sol à cause des coups. L'homme est alors parti en courant de la pharmacie."

L'infirmière a été emmenée en ambulance vers un hôpital voisin où elle a été soignée pour les "multiples blessures au visage", a précisé le porte-parole.

La société mère de la pharmacie concernée, le Groupe Jean Coutu inc, a réagi auprès de CNN, condamnant pleinement cet acte qui est "inacceptable envers les équipes de la pharmacie qui fournissent des services essentiels depuis le début de la pandémie". 

A l'heure actuelle, la campagne de vaccination avance à un rythme soutenu au Canada. Le pays a déjà vacciné 69,8% de sa population, soit 15% de plus que les Etats-Unis voisins.