Vers 7H40 jeudi (12H30 GMT), les autorités "ont repéré un pistolet sur leur scanner à rayons X", ont-elles indiqué dans un communiqué.

Son propriétaire "a été localisé quatre minutes plus tard et arrêté", précisent-elles.

L'homme de 57 ans, qui travaille pour le Capitole, a dit à la police avoir oublié son arme dans son sac.

Toute personne pénétrant dans l'enceinte du Congrès est censée montrer patte blanche et passer un portique de sécurité avec un scanner à rayons X.

Une enquête est en cours pour faire la lumière sur cette faille de sécurité et comprendre pourquoi cet individu n'a pas été arrêté dès son passage du portique.

La police du Capitole est à cran depuis l'assaut du 6 janvier, date à laquelle des milliers de partisans de Donald Trump avaient envahi le siège du Congrès américain pour tenter d'empêcher les élus de certifier la victoire de Joe Biden à la présidentielle.

D'autant que cet incident a eu lieu seulement quelques heures avant que Joe Biden ne se rende au Capitole pour une cérémonie en hommage au sénateur défunt Bob Dole, dont la dépouille sera exposée dans la rotonde du siège du Parlement américain.