Une audience au tribunal de La Haye est prévue la semaine prochaine dans ce dossier, selon le quotidien Volkskrant. Yavuz O. est suspecté d'avoir diffusé des textes séditieux via deux comptes Telegram entre le 9 décembre 2020 et le 15 juillet dernier. Il recherchait notamment des complices ou des combattants pour effectuer une descente au Parlement. Il était également à la recherche d'armes, selon le parquet. Des termes balistiques, comme 'uzi' et '1.62 pistol', ont en effet été retrouvés sur les moteurs de recherches de son téléphone.

Selon le Volkskrant, il avait placé des messages sur le canal Telegram public De Bataafse Republiek, qui a été fermé cette semaine à la demande du ministère public en raison de menaces à l'égard de mandataires.

Le fond de l'affaire ne sera pas encore examiné au cours de l'audience prévue la semaine prochaine.