Un homme de 51 ans est mort devant ses trois filles, à Hull, ville située dans l'est du Royaume-Uni. Il avait reçu la visite des ambulanciers, venus l'examiner pour une hernie ombilicale.

L'homme a dû patienter deux heures pour voir arriver les secours, comme l'explique son épouse à HullLive. Une fois que les ambulanciers ont établi le diagnostic du cinquantenaire anglais, ils ont simplement prescrit des médicaments à l'homme qui souffre d'alcoolisme. Le lendemain matin, le cinquantenaire ne s'est pas réveillé normalement, il a fini par s'évanouir. 

"Quand j’ai touché sa peau, il était tout froid. En y repensant, je me dis que son corps était en train de s’éteindre", confie son épouse.

"Je n’arrive toujours pas à me remettre de la façon dont j’ai perdu mon mari et mes trois filles ont perdu leur père – simplement parce qu’une équipe d’ambulanciers n’a pas fait son travail comme elle le devrait", poursuit-elle. "La façon dont ils l’ont traité était dégoûtante. Je pense qu’ils n’ont vu qu’un alcoolique. Ils lui ont volé sa vie, sa chance d’accompagner ses filles jusqu’à l’autel et de rencontrer ses premiers petits-enfants. Il avait ses problèmes avec l’alcool mais il le savait et ça faisait un mois qu’il avait arrêté d’en consommer".

Le Yorkshire Ambulance Service NHS Trust, d'où venaient les ambulanciers qui sont intervenus, ont reconnu leur erreur. La Justice britannique a jugé qu'il y a bel et bien eu négligence de la part des secouristes.