À New York, les hôpitaux sont débordés par les cas de Covid-19 qui affluent chaque jour. Dans certains établissements, les équipements médicaux viennent à manquer pour le personnel en contact avec les malades, qui est contraint de trouver des alternatives pour se protéger du virus.

Lundi, des infirmières du centre hospitalier Mount Sinai West ont publié sur Facebook une photo qui a rapidement fait le tour des réseaux sociaux et choqué plus d'un internaute. Le cliché montre trois membres du personnel soignant vêtus d'un sac-poubelle, par-dessus leurs habits de travail.

"Plus de blouses dans tout l’hôpital. Plus de masques non plus, donc nous réutilisons encore et encore ceux que nous avons", est-il écrit en légende de la photo. Les infirmières ne comprennent pas comment une telle situation est possible à New York: "Notre hôpital est situé au cœur de l’une des plus grandes villes du monde. Si nous sommes confrontés à cette situation terrible, je n’imagine pas comment cela peut être ailleurs".

Selon ces infirmières, ce manque d'équipements a d'ailleurs coûté la vie à l'un de leur collègue. Kious Kelly, infirmier de 48 ans, a contracté le coronavirus après avoir été en contact avec des patients contaminés et est ensuite décédé du virus, une semaine après avoir été admis dans un service de soins de son hôpital. Pour les autres membres du personnel soignant du Mount Sinai West de New York, dont certains ont aussi été testés positifs au Covid-19, l'établissement est responsable de la mort de Kious Kelly, qui était en bonne santé avant de contracter le virus. "Il ne méritait pas cela. L’hôpital aura sa mort sur la conscience", s'est exprimée une employée du centre hospitalier.

Mais pour le porte-parole de l'hôpital, les médecins et infirmiers sont suffisamment équipés et protégés. "Nous sommes profondément attristés par la mort d’un membre de notre personnel infirmier. La sécurité de notre personnel n’a jamais été aussi importante et nous prenons toutes les précautions nécessaires pour protéger tout le monde", a-t-il expliqué, regrettant la perte "d'un héros".