Monde

Après les attentats de Paris, plusieurs indices ont été découverts sur les lieux des attaques et, notamment, un passeport syrien. Ce passeport retrouvé près d'un des kamikazes pourrait appartenir à un soldat de Bachar al-Assad tué il y a plusieurs mois. Il est au nom d'Ahmad al Mohammad, né le 10 septembre 1990 à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Mais il s'agirait peut-être d'un document fabriqué à partir d'une véritable identité.

Un journaliste d'investigation du Daily Mail a tendance à confirmer cette hypothèse. Il est en effet parvenu à se procurer le même passeport que celui retrouvé près du Stade de France. Pour l'obtenir, il a dû payer 2.000 dollars. Il n'en fallait pas plus pour relancer les rumeurs de contrebande autour de faux passeports syriens utilisés par les djihadistes afin d'entrer en Europe. S'il est angélique de croire qu'aucun djihadiste ne s'est infiltré parmi les migrants, rappelons que l'immense majorité des migrants "sont les premières victimes du djihadisme." (voir tous les détails ici).