"Cette cour ne permettra pas que cette privation choquante d'un droit si important se poursuive un jour de plus", a écrit le juge Robert Pitman dans sa décision, dont l'Etat du Texas peut faire appel.

Le Texas ne peut temporairement plus appliquer cette loi, soutenue par les républicains, selon la décision.

La loi texane, entrée en vigueur le 1er septembre, interdit d'avorter une fois que les battements de coeur de l'embryon sont détectés, soit à environ six semaines de grossesse, quand la plupart des femmes ignorent être enceintes. Elle ne prévoit pas d'exception en cas d'inceste ou de viol, mais seulement en cas d'urgence médicale.

Ces dernières années, des lois comparables ont été adoptées par une dizaine d'autres Etats conservateurs et invalidées en justice parce qu'elles violent la jurisprudence de la Cour suprême des Etats-Unis. Celle-ci garantit le droit des femmes à avorter tant que le foetus n'est pas viable, soit vers 22 semaines de grossesse.