Le milliardaire et ancien Premier ministre géorgien Bidzina Ivanichvili a bien subi 553 millions de dollars de pertes dans des placements effectués via une filiale de Crédit Suisse aux Bermudes en raison de la mauvaise gestion du conseiller financier, a estimé un juge mardi.

Les dommages-intérêts que l'établissement doit verser pour "rupture de contrat et fausses déclarations" doivent encore être calculés par des experts en comptabilité, a souligné le juge de la Cour Suprême des Bermudes, Narinder Hargun, dans sa décision consultée par l'AFP, tandis que Crédit Suisse a déjà annoncé son intention de faire appel.