Les circonstances de cette fusillade sont "inconnues à ce stade", a-t-on indiqué de même source. Rien ne permet donc à ce stade de lier ces faits aux trafics de stupéfiants qui gangrènent la plupart des cités des quartiers populaires du nord de la cité phocéenne, et notamment ce quartier des Arnavaux, dans le 14e arrondissement.

Selon le quotidien régional La Provence, les trois victimes sont des hommes d'une vingtaine d'année.

Depuis le début de l'année, 16 personnes ont trouvé la mort dans des règlements de comptes sur fond de trafic de stupéfiants dans le département, selon les derniers chiffres communiqués mardi à l'AFP par la Préfecture de police des Bouches-du-Rhône.

Début septembre, le président français Emmanuel Macron avait effectué un déplacement de trois jours à Marseille, à forte tonalité sécuritaire, annonçant des aides de l'Etat pour lutter contre les trafics de drogue ou rénover des écoles.