"Il voulait rentrer en Norvège pour chercher des papiers, pour ensuite retourner en Suède où il a un chantier en cours. Mais pour éviter la quarantaine il a décidé de franchir la frontière à travers les montagnes", a expliqué à l'AFP Trond Helge Rønning, de l'organisation de secours Norske Folkehjelp.

"En tout il en avait pour environ 40 kilomètres", selon le secouriste basé à Tydal, un village norvégien près de la frontière suédoise, à une centaine de kilomètres à l'est de la ville de Trondheim (centre).

Surpris par le mauvais temps, le skieur s'est retrouvé en difficulté après environ 25 kilomètres d'équipée, samedi en fin d'après-midi. C'est d'abord un éleveur de rennes qui l'a secouru, avant de le confier à deux pêcheurs quelques kilomètres plus loin près du lac Essandsjø, qui ont ensuite attendu l'arrivée des secours, selon le récit de M. Rønning.

"Il était mouillé et il avait froid", a-t-il dit, décrivant un secteur difficile "avec des montagnes assez hautes".

Les secours l'ont ensuite remis à la police pour violation des règles sanitaires du Covid-19.

En vertu des règles en vigueur en Norvège, l'homme aurait dû présenter un test négatif et passer dix jours de quarantaine dans un hôtel sauf en cas de déplacement essentiel, a rappelé à l'AFP une porte-parole de la police locale.

"Ca vaut même pour un citoyen norvégien", a souligné cette responsable du district de Trøndelag, précisant que l'homme effectuait désormais sa quarantaine dans un hôtel des environs et allait prochainement être entendu en vue de poursuites.

Selon les médias locaux, le projet était que son fils le recueille en voiture au terme de son équipée.

Selon M. Rønning, l'homme était "énervé et ne s'est pas excusé".