Le California Institue of Technology et l'université de Columbia ont partagé cette semaine les résultats de leurs études sur un nouveau mutant du Covid-19, qui serait apparu à New York et dans ses environs. Ces publications ne sont pas encore passées par l'étape de fact-checking mais les premières données suggèrent une contamination plus importante et une résistance accrue du variant aux vaccins contre le coronavirus. "Nous constatons que le taux de détection de cette nouvelle variante est en augmentation depuis quelques semaines. Nous craignons qu’elle commence à dépasser d’autres souches, tout comme les variants britannique et sud-africain”, expliquent les chercheurs. “Nous n’avons pas assez de données pour confirmer ce dernier point à l’heure actuelle", précisent-ils cependant.

La mutation concerne la protéine Spike qui permet au virus de se fixer aux cellules et c'est également à elle que les anticorps s'attachent en cas de contamination. Il rencontre ainsi des similitudes avec les variants sud-africain et brésilien. C'est précisément la mutation de cette protéine qui rendrait le coronavirus plus résistant à certains vaccins.

Ce nouveau variant représenterait environ 27 % des séquences virales identifiées à New York. Les chercheurs ont alerté les autorités de l’État de New York et de la ville, ainsi que les centres de contrôle et de prévention des maladies.