Monde Cinq hommes, dont le père de la fillette agressée par le pédophile, sont accusés de meurtre.

Un homme de 32 ans a trouvé la mort samedi dans une plaine de jeux située à Asse, aux Pays-Bas, près de Drenthe. Selon des témoins, il aurait harcelé une petite fille de quatre ans. Cinq hommes, dont le père de la petite fille ont été arrêtés par la police parce qu’ils tabassaient le supposé pédophile.

Peu de gens ont assisté à la scène qui a eu lieu samedi après-midi dans la plaine de jeux. Mais une chose est sûre : l’homme âgé de 32 ans n’a pas pu être réanimé. La police a arrêté cinq riverains soupçonnés d’avoir commis le meurtre.

La police a indiqué avoir reçu un appel concernant l’agression d’une petite fille de quatre ans dans la plaine de jeux. À l’arrivée des policiers, l’homme de 32 ans gisait inconscient, près de la balançoire, entouré de cinq hommes.

Dans la presse néerlandaise, des riverains affirment que l’homme s’était déjà fait remarquer dans cette même plaine de jeux. "Mes enfants l’ont déjà vu", affirme un témoin anonyme.

Les témoignages divergent cependant quant au déroulement exact des faits. Selon un témoin, l’homme était sur le point d’agresser la fillette. Selon une autre personne, la petite fille était déshabillée. L’auteur présumé a tenté de s’enfuir, mais ses poursuivants l’ont rattrapé et l’ont assommé.

Le père de la petite fille aurait frappé l’homme violemment. "Je connaissais cet homme de vue. Le coup qu’il a reçu l’a rendu fou", indique l’homme qui affirme que la petite fille était déshabillée.

La police n’a pas encore communiqué sur les événements mais deux enquêtes ont été ouvertes : la première pour meurtre et la deuxième pour agression sexuelle.

Mais pour la plupart des riverains, il n’y a qu’un seul coupable dans l’histoire : l’homme accusé d’avoir voulu agresser la fillette. "Les cinq hommes ont fait ce que n’importe qui ferait dans la même situation."

Certaines personnes considèrent même les cinq hommes comme des héros. "Leurs familles sont des victimes qui subissent un grand stress", estime un témoin. "Je ne me sens vraiment pas désolé pour ce pédophile mort", a déclaré un autre riverain.