Les voitures concernées sont les modèles GLE/GLS, Classe C, Classe E, Classe G, Classe S, GLC et CLS. Une fuite dans les moteurs diesel pourrait entraîner un risque d'incendie, a déclaré l'entreprise. Il serait question de 800.000 véhicules concernés, selon Handelsblatt et Bild, mais la société n'a pas voulu confirmer ce chiffre.

Le porte-parole belge de la marque, Sébastien Van den Moortel, confirme le défaut technique, mais précise que le feu ne se produirait que dans les cas les plus extrêmes. "Il n'y a donc aucune raison de paniquer", note-t-il, n'ayant pas connaissance lui-même de véhicules ayant pris feu.

Mercedes affirme que le rappel avait déjà été lancé en novembre, mais que les réparations ne pourront commencer qu'au milieu ou à la fin de ce mois, car il faut attendre les pièces. En attendant, les propriétaires de ces voitures sont invités à les utiliser le moins possible et avec la plus grande prudence.

"Les propriétaires belges recevront tous une lettre leur indiquant si leur voiture est touchée par le défaut. Ensuite, ils recevront une invitation à prendre rendez-vous pour réparer la défaillance. En attendant, ils doivent être vigilants. Si le tableau de bord indique que le liquide de refroidissement a baissé, il est préférable de contacter le garage immédiatement", a tout de même précisé M. Van den Moortel.