Un militaire belge décède en Macédoine

KUMANOVO Le premier sergent Gino Van Laeken est le premier soldat belge à trouver la mort, dans des conditions encore inexpliquées, dans le cadre du déploiement militaire belge de la Kfor, la force de paix pour le Kosovo des Nations unies.

Le jeune homme de 30 ans, appartenant à la Force aérienne, originaire de la région de Saint-Nicolas, a été découvert gravement blessé, le mardi 28 novembre en fin d'après-midi, dans son container de logement établi à Kumanovo, dans la banlieue de Skopje, la capitale macédonienne.

`Le premier sergent partageait son container avec un autre militaire. C'est celui-ci qui a découvert le blessé en rentrant dans le container peu avant 19 heures´, explique-t-on au service de presse des Forces armées. Le blessé a immédiatement été transporté à l'hôpital militaire de la Kfor quelques kilomètres plus loin, mais il n'y avait plus rien à faire.´

Le militaire se serait blessé en manipulant son arme de service qui a été retrouvée à ses côtés.

La piste du suicide apparaît évidemment comme la principale explication. `Pas de conclusion hâtive´, modère le service de presse de l'armée qui préfère `attendre la conclusion de l'enquête menée par l'auditorat militaire´ pour se prononcer.

Aucune piste n'est exclue. Le premier sergent Gino Van Laeken est le septième militaire belge à trouver la mort dans l'ex-Yougoslavie depuis le déploiement de nos soldats dans les Balkans en mars 1992.

Le commandant Bertrand Borrey, membre de la mission d'observation de l'UE, a été abattu le 2 mai 1992 en Bosnie-Herzégovine par des soldats de l'armée fédérale de Yougoslavie. Le 19 décembre 92, le caporal-chef Marc Orban est abattu par un tireur isolé en Bosnie. Entretemps, le 13 août 1992, le caporal Goedert a trouvé la mort lorsque son véhicule a sauté sur une mine en Bosnie.

Le 3 mars 96, le caporal-chef Georges Verlaine est décédé des suites d'une embolie pulmonaire en Bosnie. Le 31 janvier 97, le caporal Olivier Gossye est abattu par un tireur à Vukovar (Croatie) et le 25 juillet 98, le caporal Rodrigue Patoux a trouvé la mort en Bosnie après avoir perdu le contrôle de son véhicule blindé.