Selon le journal, les autorités italiennes sont tombées sur le stock de l'usine d'Anagni suite à une notification de la Commission européenne. Mercredi, celle-ci présentera des plans visant à limiter les exportations de vaccins corona si les entreprises pharmaceutiques ne livrent pas à temps. L'existence d'un méga-stock dans une usine italienne est donc très sensible, car AstraZeneca livre moins à l'UE que ce qui avait été convenu.

L'usine de Catalent Inc. met les vaccins en bouteilles. La Commission, le propriétaire de l'usine et les autorités italiennes n'ont pas encore confirmé le rapport de La Stampa. S'il s'avère que près de 30 millions de vaccins sont concernés, cela représentera un nombre supérieur à celui qu'AstraZeneca a fourni à l'UE jusqu'à présent.

Royaume-Uni ou Union européenne ?

L'exportation de vaccins contre le coronavirus peut être arrêtée dès maintenant si le fabricant doit encore des vaccins à l'UE. L'Italie a bloqué les exportations de vaccins AstraZeneca vers l'Australie pendant plusieurs semaines. À l'époque, il s'agissait d'un envoi beaucoup plus petit d'environ 250 000 doses.

Selon La Stampa, l'important stock découvert en Italie est nécessaire au Royaume-Uni pour garantir que des millions de Britanniques puissent également recevoir une deuxième dose du vaccin.

AstraZeneca, de son côté, a réagi à la naissante polémique. "Nous souhaitons clarifier certaines déclarations inexactes concernant les doses de vaccin à l'usine d'Anagni. Aucune exportation n'est actuellement prévue, sauf vers les pays COVAX. Il y a 13 millions de doses de vaccin en attente de libération après contrôle de qualité pour être expédiées à l'entité COVAX dans le cadre de notre engagement à fournir des millions de doses aux pays à faible revenu. Le vaccin a été fabriqué en dehors de l'UE et amené à l'usine d'Anagni pour y être mis en flacons. L'UE soutient pleinement l'approvisionnement des pays à revenu faible et intermédiaire par le biais de la facilité COVAX."

Il y a par ailleurs, poursuit encore AstraZeneca, "16 millions de doses en attente de libération du contrôle de qualité pour être expédiées en Europe. Près de 10 millions de doses seront livrées aux pays de l'UE au cours de la dernière semaine de mars, le solde en avril, dès l'approbation après le contrôle qualité."

La firme pharmaceutique poursuit en expliquant qu' "il est incorrect de décrire cela comme un stock. Le processus de fabrication des vaccins est très complexe et prend du temps. En particulier, les doses de vaccin doivent attendre l'autorisation du contrôle de qualité une fois le remplissage des flacons terminé", conclut l'entreprise.