Samedi soir, un taxi Tesla a perdu le contrôle de son véhicule dans le 13ème arrondissement de Paris, provoquant 7 urgences absolues et 3 relatives selon une source policière samedi soir. On ignorait mardi l'évolution de ce bilan.

Le taxi a percuté deux piétons, puis un conteneur à verre qui, sous le choc causé par la vitesse, a été projeté en l'air et a explosé au sol. Le taxi a ensuite percuté un feu de signalisation, lui aussi projeté en l'air. Le véhicule a terminé sa course dans une camionnette en circulation au milieu du carrefour, selon le récit de la source policière.

Le nombre de véhicules concerné est faible: environ 37 chauffeurs de taxis sont concernés par la suspension, selon G7, qui n'était pas en mesure de fournir immédiatement le nombre de Tesla dans sa flotte, certains véhicules pouvant être partagés.

Tesla, qui a accès à certaines données techniques, a assuré qu'il n'y avait "pas eu de défaillance technique" de sa voiture. Le constructeur ne fait "pas de commentaire" à ce stade sur la mise à l'arrêt par G7 de ses taxis Tesla.

Un porte-parole du constructeur automobile américain a aussi dit mardi à l'AFP que la société restait "à la disposition des autorités" pour leur transmettre les données dont elle peut disposer à distance sur le véhicule concerné, sans donner plus de détails.