Quatre personnes, dont une fille dresponsablesnt été blessées vendredi après-midi par des tirs d'armes à feu dans le quartier de Connecticut Avenue-Van Ness, dans le nord-ouest de la capitale américaine, où sont situées de nombreuses ambassades et écoles.

Trois des blessés, transportés à l'hôpital, sont dans un état stable. La quatrième victime, âgée d'une soixantaine d'années, a été soignée sur place.

"Le suspect que nous pensons être responsables de cela est maintenant décédé", a déclaré le chef de la police de Washington, Robert Contee, vendredi soir lors d'une conférence de presse.

Selon lui, l'individu s'est donné la mort alors que la police venait de faire irruption dans son appartement, situé au cinquième étage d'un immeuble, dans lequel les enquêteurs ont découvert "un dispositif de type sniper avec un trépied", au moins six armes à feu - dont des fusils d'assaut à lunette - et "de nombreuses, nombreuses munitions".

Le mobile du tireur reste inconnu, mais "évidemment son intention était de tuer et de blesser des membres de notre communauté", a ajouté le chef de la police.

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, apparemment filmée dans la perspective du tireur, montre des gens courant se mettre à l'abri sous des tirs d'armes automatique. "Ca a l'air très authentique", a déclaré M. Contee, précisant toutefois que cette vidéo devait être expertisée, et qu'il ignorait si elle avait été tournée en direct ou bien publiée a posteriori.

Après avoir été appelés vers 15H20 heure locale (21H20 HB), de très nombreux membres des forces de l'ordre, équipés de fusils et d'imposants boucliers pare-balle, avaient bouclé la zone, confinant des écoles et une université.

Les faits se sont déroulés dans un quartier du nord-ouest de la capitale, plutôt aisé et habituellement tranquille. De nombreux habitants ont été évacués en vitesse de la zone où ont retenti de nombreuses détonations, selon des vidéos partagées sur les réseaux sociaux.

"Nous sommes déterminés à aider les habitants et à stopper la violence par arme à feu", a déclaré devant la presse la maire démocrate de la capitale américaine Muriel Bowser. "L'accès facile aux armes à feu doit cesser."