Bételgeuse, neuvième étoile plus brillante du ciel, est peut-être à la veille de nous préparer un spectacle extraordinaire. 

Cette étoile, située à une distance de la Terre estimée entre 425 et 650 années-lumière - donc relativement proche- fait partie de la mythique constellation d'Orion, figurant un chasseur et son arc. Cette étoile rouge-orangée est bien visible dans le ciel d’hiver de l’hémisphère nord, constitue l'une des "épaules" du "chasseur". D'après les observations, Bételgeuse mesure environ 1.000 fois le diamètre de notre Soleil et brille 100.000 fois plus que lui. Mais actuellement, Bételgeuse se comporte étrangement : depuis le mois d'octobre, elle affiche une perte d'éclat exceptionnelle.

© Wikipedia. La constellation d'Orion et Bételgeuse

D'après les données, elle n'aurait jamais été aussi pâle. Elle a perdu environ la moitié de sa luminosité et est devenu à présent la 23e étoile la plus brillante. Pour certains astronomes, c'est le signe qu'elle serait sur le point d'exploser. Betelgeuse est âgée de 9 millions d'années et les étoiles aussi grandes que Bételgeuse n'ont une espérance de vie "que" de 10 millions d'années. Normalement, lorsqu'une étoile comme notre Soleil meurt, elle le fait doucement. Une étoile géante, elle, explose.

Qu'impliquerait une telle explosion, que l'on appelle une supernova ? Un beau spectacle lumineux, y compris pour les Terriens. Cela serait en effet visible depuis la Terre, à l'oeil nu, même en plein jour. Selon CNN, la supergéante rouge brillerait d'un bleu vibrant pendant 3 à 4 mois et cette luminosité prendrait environ un an pour disparaître totalement. "Ce serait une étoile très brillante, visible durant la journée", précise Ed Guinan, un astrophysicien qui a consacré un article scientifique au phénomène.

© Vue d'artiste de la supernova de Bételgeuse

L'humanité n'a pas pu observer d'explosion d'une supernova à l'oeil nu depuis plusieurs siècles.

Néanmoins, Bételgeuse a pour habitude de "clignoter" car c'est une étoile variable. Régulièrement, l'étoile gagne et perd en luminosité, selon des cycles qui durent 420 jours, mais ces derniers temps, cette perte d'éclat s'est sévèrement accentuée  (c'est la plus forte depuis les cinquante dernières années). Selon des modèles mathématiques, cette perte devrait stopper mi-janvier. Ce comportement inhabituel pourrait en effet juste être une phase. "Mais si la perte de luminosité continue, alors, tous les paris sont ouverts", dit Ed Guinan.

Mais en termes astrophysiques, le temps est relatif : une explosion rapide pourrait avoir lieu aussi bien demain que dans 100 000 ans. Cela dit, pour ceux qui s'inquiètent, aucun risque pour les Terriens en cas d'explosion.