Une nouvelle tendance a récemment fait son apparition sur TikTok : le dry scooping. Ce challenge consiste à avaler de la poudre protéinée, sans la diluer dans l'eau, avant sa séance de sport. Un défi relevé par Briatney Portillo, une américaine de 20 ans... qui l'a rapidement regretté. Dans une vidéo partagée sur le réseau social, la jeune femme explique son expérience. " J'ai pris de la poudre protéinée à sec parce que j'ai vu que c'était la mode sur TikTok". La jeune femme explique avoir finit à l’hôpital après s'être plainte de douleurs à la poitrine. Elle était en fait victime d'une crise cardiaque.


 

"Après avoir pris les protéines, j'ai commencé à avoir des picotements et des démangeaisons (...), mais j'ai cherché sur Google et j'ai vu que c'était un effet secondaire normal, alors j'ai commencé à faire mon sport", explique Briatney Portillo au média Buzzfeed. Un peu plus tard dans la journée, la jeune femme a de nouveau été victime de douleurs à la poitrine, plus vives. "Dans les vestiaires de mon job, j'ai commencé à avoir très chaud. Je transpirais beaucoup", explique-t-elle. "La douleur est descendue dans mon dos puis dans mon bras gauche, qui est devenu mou, donc j'ai compris que c'était les symptômes d'une crise cardiaque".

Emmenée à l'hôpital, tout s'est finalement bien terminé pour la jeune femme. Selon les médecins, elle a été victime d'un infarctus du myocarde : une partie de l'approvisionnement en sang vers son cœur était bloquée. De nombreux médecins ont mis en garde contre cette pratique. En cause ? La caféine contenue dans les poudres protéinées. Celles-ci sont peu régulées par la Food and Drug Administration aux Etats-Unis et la quantité de caféine contenue dans celle-ci est donc difficile à estimer.