Après la diffusion par des médias britanniques de vidéos dans laquelle cheikha Latifa affirmait être retenue en "otage" et craindre pour sa vie, l'ONU avait réclamé en février aux Émirats arabes unis des preuves de vie de la princesse avant de retirer sa demande fin mai.

Âgée de 35 ans, la fille de Mohammed ben Rached al-Maktoum, dirigeant de Dubaï et Premier ministre des Émirats arabes unis, avait en vain tenté de s'évader en bateau de cette cité-État du Golfe en 2018, avant d'y être ramenée.

Elle n'a pas été vue en public depuis cette tentative infructueuse d'évasion.


L'AFP n'a pas été en mesure de vérifier l'authenticité, ni la date à laquelle la photo publiée lundi par un compte portant le nom de "shinnybryn" a été prise.

On y voit deux femmes côte-à-côte portant chacune un masque anti-Covid près d'un tarmac.

"Belles vacances en Europe avec Latifa. Nous prenons plaisir à explorer !", a commenté la personne ayant publiée la photo, du nom de Sioned Taylor selon la presse britannique, ajoutant qu'il s'agissait de l'aéroport Barajas de Madrid.

Contacté par l'AFP, l'émirat de Dubaï n'a pour l'instant fait aucun commentaire.

"Nous sommes heureux de voir que Latifa semble avoir un passeport, voyager et jouir d'une plus grande liberté, ce sont des pas en avant très positifs", a déclaré David Haigh, co-fondateur de la campagne "Free Latifa".

"Plusieurs membres de l'équipe de la campagne ont été contactés directement par Latifa", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Le mois dernier, Sioned Taylor avait déjà publié deux photos avec une femme présentée comme cheikha Latifa, l'une dans un restaurant et l'autre dans un centre commercial de Dubaï dans laquelle apparaît aussi une troisième femme.

Sur ces photos, la princesse Latifa affiche un très léger sourire et un regard vitreux. Nombreux commentaires ont mis en doute l'authenticité de ces images et souligné le peu d'enthousiasme exprimé par la princesse.

Dans un communiqué publié en février, la famille régnante de Dubaï avait déclaré que cheikha Latifa était "prise en charge chez elle" et que "son état s'amélior(ait)".