En Rhénanie-Palatinat, un homme de 38 ans est décédé après subi un choc électrique en pénétrant dans une cave inondée suite aux intempéries, et avoir chuté sur la tête, a indiqué la police de Coblence.

La Rhénanie du nord-Westphalie a été particulièrement touchée: une tornade a traversé Paderborn faisant 43 blessés, dont treize graves, a précisé samedi le maire de la ville de quelque 150.000 habitants, Michael Dreier, lors d'une conférence de presse.

"Il est choquant de voir tout ce qu'il peut se passer dans une ville à une telle vitesse", a-t-il déclaré.

La colonne de la tornade a progressé vers les habitations, emportant arbres et pans de bâtiments, comme l'ont montré des vidéos postées sur les réseaux sociaux. La police a évalué à "plusieurs millions" d'euros les "ravages" qu'elle a provoqué.

Ce phénomène, extrêmement rare en Allemagne, a également frappé les communes de Lippstadt et Lütmarsen, deux autres villes situées à quelques dizaines de kilomètres de Paderborn, ont indiqué samedi les services météorologiques allemands. Aucun blessé n'a été déploré.

La tempête, survenue après plusieurs jours de températures anormalement élevées pour la saison dans le pays, a provoqué de nombreux dommages dans cette région de l'ouest de l'Allemagne, les forces d'intervention faisant état d'innombrables arbres déracinés et de toits arrachés.

© BELGA et AP
© BELGA et AP
© BELGA et AP
© BELGA et AP
© BELGA et AP

Le sud a aussi été affecté: dans la région de Roth, une cabane en bois où s'étaient réfugiés des randonneurs s'est effondrée. Quatorze personnes ont été blessées, dont une femme et un enfant grièvement, a indiqué la police bavaroise locale.

Les services météorologiques allemands ont levé samedi les avis de tempête.

La violence des intempéries de vendredi est liée à l'arrivée en Allemagne d'air particulièrement chaud en provenance d'Espagne et de France, d'une part, et d'air froid venant du nord d'autre part, avait expliqué le météorologue Özden Terli à la télévision publique ZDF, parlant d'un "mélange explosif".

L'Espagne subit une vague de chaleur inhabituelle qui pourrait faire de ce mois de mai 2022 le plus chaud du siècle dans le pays. La France a pour sa part égalé un record printanier de chaleur, avec trente-huit jours consécutifs au-dessus des normales saisonnières.

La multiplication des vagues de chaleur, notamment en Europe, est une conséquence du réchauffement climatique de la planète, selon les scientifiques, pour qui les émissions de gaz à effet de serre accroissent la puissance, la durée et le rythme de répétition des vagues de chaleur.